Un tableau...
Laisser un commentaire

Pays-Bas / peinture / Annika Lochtman / PREMIER AMOUR

Ce n’est pas important de savoir dans quel endroit de la maison elles se croisent. Les deux sœurs habitent au même étage d’une pension, en haut d’un escalier de bois. L’une est amère et l’autre a vingt ans. C’est l’âge des confessions et des choses qui sentent au bout des doigts. A ce moment-là, elle raconte. Penchée à l’oreille, elle gazouille son affaire. Ce sont de petites confidences, pleines d’un grand émoi. Elle est amoureuse, la pauvrette. Elle en a des frissons et un peu de honte, mais il lui vient des idées.

Et quand la mante mange l’amant ?

Un instant, on pense à l’innocence de la jeunesse. L’une est émue et l’autre, un peu lasse, un peu déçue de tout ce désordre, l’écoute sans trop faire attention. C’est dans son visage, une sorte de chose qui s’est fermée. La résignation ? Mais qu’elle fasse gaffe ! Annika Lochtman a glissé dans cette scène un troisième personnage. « Vous êtes fou, il n’y a personne, les deux gamines sont seules dans toute la maison », direz-vous. Faux ! Regardez la toile. La jeune fille est penchée dans le cou Regardez la joue pâle et lisse! Elle dessine un triangle parfait. C’est à s’y méprendre la tête d’une mante. Elle observe, elle attend le moment du festin. Triangulaire comme l’est le sentiment et le nombre des convives.

La jeunesse n’est qu’apparente. Annika Lochtman a réussi, sans que personne n’y prenne garde, à introduire l’insecte dans le rapport. La mante est une bête cruelle et l’amant, comme la sœur, ne la voient pas venir.

Pendant ce temps… Les marches grincent sous leur poids, et la logeuse en bas des marches, leur demande ce qu’elles ont à se raconter et qu’il faudrait penser à éteindre l’électricité.

,
Liefdesgefluister, acrylique et encre, papier 30 x 0, 40m), 2021.
RC (ZO mag’)
Photo : Annika Lochtman
Contact : https://www.facebook.com/people/Annika-Lochtman/100006713227133/

A lire aussi: Pays-Bas / peinture / Annika Lochtman / CES CHOSES ARRIVENT ET CETTE COULEUR AUSSI | ZO mag’ (zoes.fr)

Laisser un commentaire