Hollande / Collage et photographie / Annelies Alewijnse /TOUT CE QU’IL RESTE A LA FIN DE LA PLUIE

De la même façon qu’elle met du son sur certaines de ses œuvres, dans ce chuchotement dont elle les enveloppe, Annelies Alewijnse pratique un rapport d’intimité avec l’œuvre. Ses collages de papier, de carton, l’usage du fragment recomposé participe à cette impression. Il s’agit ici de choses anciennes, à demi effacées, rescapées peut-être, qui sont à demi englouties par l’oubli. Rien ne sert de crier. Les matière, l’écriture parcellaire, sont à l’image d’un livre de Modiano, une sorte de recherche dans l’épaisseur, dont on pourrait supposer que…

Dans un texte qu’elle lui consacre, Susan van den Berg parle d’ « un voyage en paix, le long des imperfections de l’existence. » Le projet s’appelle de la même façon : « C’était comme si je le portais depuis longtemps ». Il s’agit de l’œuvre de Jan Mankes (1889-1920). Ce peintre hollandais, emporté par la tuberculose à l’âge de trente ans, a mené une existence de peintre, aux antipodes du spectacle. Il vit modestement, à l’écart des grands brasiers de la culture. Il peint la grisaille monochrome de l’hiver et la solitude des animaux. En somme, il pourrait être une sorte de parent proche, disparu très jeune et dont Annelies Alewijnse cherche des traces, des éléments de compréhension.

A l’origine de ses collages et de la poésie qui s’en dégage, la plasticienne évoque l’écoute de ce qui l’entoure, le froissement du papier, ce qu’il reste d’une encre, la pluie qui coule sur une surface et emporte la couleur. « Je collectionne des images et des fragments de texte où je ressens du mouvement, du changement, de l’émotion et la création est généralement un merveilleux jeu de découverte, de création de nouveaux mondes. Avec mon travail j’espère offrir des ouvertures, des espaces pour circuler. » écrit-elle.  Le travail sur Jan Mankes est de cette qualité. Une intimité, ou comme un papier d’emballage sur lequel figure une adresse ancienne, d’un quartier disparu. Fragments, contenant et contenus, dans ces feuilles, ces morceaux de ficelle, des horaires, des photographies d’inconnu. Pour les regarder, il faut s’approcher au plus près, parce que les dimensions sont à l’échelle de la voix. Elles tiennent du murmure.

Roger Calmé (ZO mag’)
Contact : https://www.facebook.com/profile.php?id=100012582330986
site : www.alewijnse.net


Holland / Collage en fotografie / Annelies Alewijnse /
ALLES WAT OVERBLIJFT NE EEN REGENBUI

Zoals ze sommige van haar werken geluid geeft, zo fluistert ze ze, zo oefent Annelies Alewijnse een relatie van intimiteit met het werk uit. Zijn collages van papier, karton, het gebruik van het opnieuw samengestelde fragment dragen bij aan deze indruk. We hebben hier te maken met oude dingen, half uitgewist, misschien overlevend, die half zijn opgeslokt door vergetelheid. Het heeft geen zin om te schreeuwen. De materialen, het fragmentarische schrift, zijn als een boek van Modiano, een soort onderzoek naar de dikte, waarvan je zou kunnen veronderstellen dat...

In een tekst die ze aan hem opdraagt, spreekt Susan van den Berg van “een reis in vrede, langs de imperfecties van het bestaan. Het project heet ook: "Het voelde alsof ik het al heel lang aan had." Dit is het werk van Jan Mankes (1889-1920). Deze Nederlandse schilder, op dertigjarige leeftijd overleden aan tuberculose, leidde een leven als schilder, aan de antipoden van het spektakel. Hij leeft bescheiden, weg van de grote inferno's van de cultuur. Hij schildert de monochrome grauwheid van de winter en de eenzaamheid van dieren. Kortom, hij zou een soort naaste verwant kunnen zijn, die heel jong is overleden en voor wie Annelies Alewijnse naar sporen, elementen van begrip zoekt.

Aan de oorsprong van haar collages en de poëzie die daaruit voortkomt, evoceert de beeldend kunstenaar het luisteren naar wat haar omringt, het geritsel van papier, wat er over is van een inkt, de regen die op een oppervlak loopt en de kleur wegneemt. “Ik verzamel beelden en tekstfragmenten waar ik beweging, verandering, emotie voel en creatie is over het algemeen een prachtig spel van ontdekking, van het creëren van nieuwe werelden. Met mijn werk hoop ik openingen te bieden, ruimtes om te circuleren. zij schrijft. Het werk aan Jan Mankes is van die kwaliteit. Een intimiteit, of als een inpakpapier waarop een oud adres verschijnt, van een verdwenen wijk. Fragmenten, die bevatten en bevatten, in deze bladen, deze touwtjes, schema's, foto's van het onbekende. Om ze te bekijken moet je zo dichtbij mogelijk komen, want de afmetingen zijn op de schaal van de stem. Ze fluisteren.

Repères :
Annelies Alewijnse a suivi une formation à l’Académie des beaux-arts de Groningen, Minerva (1997-1984). Elle enseigne ensuite au Centre culturel TU de Delft et le  Parnas de Leeuwarden.

Expositions  (sélection) :
2020 : ensemble de publications `immergé dans une mer de ne pas savoir, la commande a été perdue , est mon histoire ouverte` + exposition des originaux chez Philip Elchers, Groningen (NL).

2018 : cabinet au musée Belvedere, – Exposition duo, `Je suis inspiré par Jan Mankes.
            Exposition chez Philip Elchers, Groningen.
2016 : Exposition collective ‘papermade’ au musée Belvedere,  Heerenveen (NL).
2013 : Livre d’artiste ‘innig’ (Philip Elchers),  Groningen.
            Exposition Artemisia Leeuwarden (NL).
2010 : Projet documentaire `herinnerje`, installation en collaboration avec Bob Driessen, Jeroen Hoogendoorn, Klaas Koornstra, Leeuwarden (NL)
2009 : Exposition solo, JaJa, Amsterdam (NL)
2008 : participation à NOK, art de Groningen et Friesland, Leek.
            « Inside les salles d’attente qu’elle murmure qui ne parle jamais », performance en collaboration avec Bob Driessen et Ruud Broese, Pingjum.
2007 : Projet d’art documentaire « post Zuidlanden »
2006 : Publication « Blooming Twigs » (Philip Elchers Groningen)
            exposition Kunstruimte Wagemans Beesterzwaag

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :