Togo / Peinture / Segoh Pierre Akoété, un tableau… / DEUX CROCOS SUR UNE CHAISE EN PAPIER

C’est un scénario vieux comme le monde. Dans cette comédie que nous jouons, une bonne partie de l’intrigue se résume à trouver sa place. Et pour cela, la lutte est permanente. Qu’il s’agisse d’un canapé trois places, d’un strapontin ou du trône d’Espagne, peu importe la taille du mobilier, nous irons jusqu’au bout. Les deux crocos de Pierre Segoh en sont à cette extrémité. La chaise est là au milieu et pour s’y asseoir, ils montrent les crocs.

Dans cette attention permanente qu’il porte au genre humain, le peintre togolais recourt souvent à de grandes mises en scène. Ses tableaux sont d’immenses drames, des catastrophes hautement burlesques. L’homme s’imagine roi et finit en croix dans des ténèbres peuplés de diables et de clowns. Il y a des pendaisons, la Mort est assise dans le canapé, elle applaudit, elle se ressert, elle s’essuie le museau et se lève pour faire son marché.

Ici, c’est le contraire. Pierre Segoh dépouille le tableau à l’extrême. Juste deux monstres face à face, dans un appétit qui les absorbe tout entiers. L’enjeu est minuscule, vraiment dérisoire, mais il concentre le tableau. « C’est l’avidité qui m’intéresse, un sentiment absolu qui oublie toute raison, observe-t-il, tout en reconnaissant que « le marais est ainsi fait et le crocodile lui ressemble. » Bref, il a choisi cette figuration, la plus essentielle, qui raconte une lutte à la fois vitale et futile, dans un monde à cette image. Dérisoire et terminal.

Narration synthétique, la peinture procède ici d’une sorte de fable. Les animaux pourraient aussi bien être des champions de lutte, des politiciens, des boutiquiers, des concurrents sentimentaux ou commerciaux, tous issus du même marigot, échappés de la même volière. Le choix du crocodile ne participe d’aucun sous-entendu. Disons qu’il a une gueule très adaptée à la symbolique. Il suffit d’un claquement de mâchoire… et la chaise n’existe plus.

« C’est ma place à moi ! » , acrylique sur papier, 0, 42 x 0, 30 m (2022).

RC (ZO mag’)
Photos : © Segoh Pierre Akoété
Contact artiste:
Mail: segohmedia@gmail.com

Repères:
Pierre Segoh est né le 21 décembre 1980, à Lomé (Togo).
Il vit et travaille à Lomé.

Expositions individuelles:
2021 : Journées portes ouvertes et expositions sur les nouvelles créations, à l’atelier .
2016 : « Rencontres Internationales des Peintres à Ouagadougou ».
2014 : l’Artiste sans Frontière – Atelier PIERRE SEGOH, Lomé (Togo).
2013 : Cité Internationale des Arts, Paris (France).
2012 : « le Big Bang » à l’institut français Lomé et à la galerie Cabinet de Curiosité, Lomé.
2011 : « Égoïsme humain », Institut française Bobo-Dioulasso (
2011 : « Égoïsme humain », Institut français, Lomé.
2009 : « L’homme », Goethe, Ouagadougou (Burkina-Faso).
2007 : « Trade mark », galerie Assafo, Lomé.
2005 : Participation au Festival Boulevard by Night- Cotonou (Bénin).

Récompenses:
2015 : Deuxième prix d’Afrique Art fair, Paris.
2013 : Lauréat du prix pour la Cité internationale des arts, Paris.

A lire aussi, dans Zomag’ : Togo / Peinture / Pierre Segoh / ET LE CHAOS SERA (zoes.fr)
Togo / peintures / Pierre Segoh, un tableau… / SINISTRE PROGRAMME, COLLISION FRONTALE. (zoes.fr)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :