Afrique du sud / Critique et communication / Sinazo Chiya / DES ADDITIONS A TÊTE CHERCHEUSE

C’est tellement plus facile de ne rien dire. On colle le tableau au mur et on annonce le prix. Comme si les « gens » n’avaient pas besoin de comprendre. Que l’histoire (avec ou sans majuscule) ne les intéressait pas. Sinazo Chiza n’est pas de cet avis. Un tableau, c’est beaucoup de choses. Et pour le comprendre, comme elle le dit… « il n’y a pas que l’artiste ». Ce qui veut dire tout simplement que cette toile est dans la même matière que le monde, et que le monde, c’est une grande affluence. Plein de choses s’y croisent. Le peintre, les militants, les défenseurs du zodiaque, les prédicateurs, sociologues, historiens, parfois une fille qui aime lire aussi. En somme, le tableau leur donne la parole.

En 2018, la galerie Stevenson (Johannesburg, Afrique du sud) a publié un recueil de ses interviews, « 9 More Weeks », qui est vite devenu une référence. Il faut quand même imaginer que la jeune femme était à peine sortie du baccalauréat, où elle s’était intéressée à l’archivage. A l’époque, elle menait encore ses études de littérature et d’ histoire de l’art. Stevenson est une galerie d’un autre genre. On y parle une autre langue que le commerce, les cotations et le prix des canapés qu’on glisse dessous. Ça se passe en Afrique du sud. Joburg n’est pas exactement la rive gauche de la Seine. On s’intéresse à des choses qui ont un poids différent, comme l’appartenance à un peuple, comme l’engagement social, la violence, le prix des études… Il est possible que le tableau vienne de ça, ou qu’il en parle, ou qu’il ne le veuille plus. Et de parler de ce ver qui ronge. Ce sont des trucs en vrai, pas des montages communicants à l’usage des réseaux sociaux.

Sinozo Chiya pourrait apprendre à des journalistes ou des responsables de la communication, en quoi consiste ce travail, qui est à côté du tableau et qui l’éclaire réellement. C’est aussi ça la peinture.

« Il n’y a pas que des artistes mais des théoriciens, des spécialistes des sciences sociales, des militants, des esthéticiens, des faiseurs de rêves et des guérisseurs dont les noms ont été oubliés mais dont il faut se souvenir de toute urgence. » Sinazo Chiya

,

A lire une critique traduite dans ArtThrob_ :
Ne vous arrêtez pas, jouez : @play chez Everard Read (artthrob.co.za)
et comme elle est une spécialiste de l’archivage :
Sinazo Chiya examine la collection Kirby | Centre de conservation des archives (uct.ac.za)

RC (ZO mag’)
Photos: DR

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :