Togo / Plasticienne / Exposition / AtsoupéCE BLEU EST CELUI DU CIEL

« Pourquoi vos personnages sont ainsi ? On a l’impression d’une grande surprise qui les immobilisent, » lui demande un visiteur, lors d’un vernissage. Et c’est une question qui est pleine de sens. Atsoupé lui répondra plus tard qu’« (ils) sont figés parce qu’ils sont tous témoins de quelque chose. Ils participent à l’observation commune d’une situation. Ils regardent large et voient loin. » Sans doute est-ce l’introduction la plus exacte à son travail de plasticienne. Celle qui recouvre le plus grand nombre d’éléments et de sentiments possibles à la compréhension. Une enfant est assise devant le monde, dans le chaos de celui-ci, et de cette réalité, elle va maintenant se reconstruire. Elle et son travail, c’est-à-dire la couleur, le trait, l’équilibre, la figuration et le cadre bien sûr, la maison-toile ou papier, la maison-visage, dans ce qu’elle a laissé de vide et d’absent.

La toile dans un assemblage, de laines, de coutures, de métal, des nœuds qui tiennent, des soudures invisibles qui réconcilient.

Depuis plusieurs années, Anne de Villepoix donne à ce travail de fréquents éclairages. Cette répétition des accrochages participe d’une conviction autant humaine qu’artistique. Les articles publiés sur la jeune Togolaise mentionnent tous cette enfance du déplacement et futur dépassement, dans la proximité des réfugiés africains. Elle a eu à « voir large et loin » ce que l’humain subissait dans les camps du Kenya, de la RDC ou du Burundi.

« (ils) sont figés parce qu’ils sont tous témoins de quelque chose. Ils participent à l’observation commune d’une situation. Ils regardent large et voient loin. » Atsoupé

Et c’est précisément de cette cicatrisation que sa couleur renaît, que sa forme reprend, comme un greffon sur une blessure refermée. La présente exposition qui s’appelle « Bleus sur Noire » tient une fois encore dans son titre la part écrite de la vérité. Les bleus marquent sur la toile la collision et sur la chair la bataille qui a eu lieu, dans l’atelier, dans sa confrontation nécessaire à la couleur. « Il y a beaucoup de bleus dans ma palette. Je peins salement, je m’en mets partout. Résultat : je suis couverte de bleus. J’imagine que ce sont les blessures dont j’ai dû guérir pour en arriver là où j’en suis aujourd’hui », répond-elle à cette réminiscence colorée, traversée d’émeraude et de garance.

Chaque exposition le confirme un peu plus, sa maîtrise de la couleur est évidente. De la couleur et de la lumière qui vient avec. C’est-à-dire ce qui traverse et déplace la couleur, lui donne sa part de mobilité. Atsoupé refuse l’aplat, qui est une façon d’immobiliser l’instant et le rendre définitif. Sa peinture est plus subtile, qui surprend des instants et les raccommodent, au point de faire de la toile un assemblage, de laines, de coutures, de métal, des nœuds qui tiennent, des soudures invisibles qui réconcilient.

Existentielle ? Oui sans doute, mais surtout plasticienne, sans le recours à la narration, sans le souci de l’exactitude ou de la ressemblance. Sur ses têtes de poupées, fétiches absents, vides de formes, brouillons criblés d’éclats, la vie reprend. Cette fois, le déplacement est possible, sans le secours de l’amnésie. Atsoupé rejoint l’autre berge, de l’autre côté d’elle-même, couleur retrouvée et liberté possible. Ce bleu est celui du ciel.

« Il y a beaucoup de bleus dans ma palette. Je peins salement, je m’en mets partout. Résultat : je suis couverte de bleus. J’imagine que ce sont les blessures dont j’ai dû guérir pour en arriver là où j’en suis aujourd’hui » Atsoupé

« Bleus sur Noire », du 4 Février au 26 mars 2022, galerie Anne de Villepoix (Paris)
https://www.annedevillepoix.com/je-n-ai-pas-seulement-disparu-au-centre-des-couleurs

Roger Calmé (ZO mag’)
Photos by courtesy galerie Anne de Villepoix.

Repères :
Atsoupé est née en 1986 à Lomé (Togo). Elle a vécu avec ses parents (son père était responsable au HCR (Nations-Unies) dans plusieurs pays d’Afrique (Burundi, Guinée, Kenya, République démocratique du Congo (RDC)…).
A sa venue en France, elle suit des études aux Beaux-arts de Paris. Vit et travaille aujourd’hui à Paris.

Expositions personnelles 
2022 : « Bleus sur Noire », Galerie Anne de Villepoix, Paris (France).
2018 : « Un Beau Printemps », Atelier 13, Paris.
2015 : « Couleurs » Galerie Malebranche, Paris.
2013 : Galerie Virgile Legrand, Paris.

Expositions collectives
2021 : « Traversée africaine »,
collective avec Marcella Barcelo et Ines Di Folco, Galerie Anne de Villepoix, Paris.
2020 : « L’Afrique fantôme » Galerie Anne de Villepoix, Paris.
       « L’Afrique fantôme » Manifesta, Lyon.
       #Protegetonsoignant, Maison de vente Piasa, Paris.
2019 : « Métamorphoses », Ambassade du Togo en France.
       AKAA (Also Known As Africa), Galerie Anne de Villepoix, Paris.
2018 : Prix Novembre à Vitry, Galerie de Vitry sur Seine (France).
       « Drawn Speech » Collection Bandjoun Station, Yaoundé (Cameroun).
       « Art for Autism », Artcurial, Paris.
2017 : « Dessine moi un mouton » Galerie Popy Arvani, Paris.
       « Fragile Beauty », Galerie Nelly Wandjy, Paris.
       « Le Grand Festin » avec Barthélémy Toguo, Galerie Mario Mauroner, Vienne (Autriche).
       « Célébration », performance chantée avec Barthélémy Toguo, Métro Château-Rouge, Paris.
       « Chœur de filles » Atelier 13, Paris.
       « Bien Urbain », Château de l’étang, Bagnolet (France).
       Prix Antoine Marin, Espace Julio Gonzales, Arcueil (France).

       Résidence Arkane, Ait Ben Haddou, Maroc.

2016 : YIA (Young International Artist Art Fair), Bandjoun Station, Paris.
       Minimenta, Galerie Popy Arvani, Paris.
       « Dialogue », Bandjoun Station, Cameroun.
2015 : « Couleurs », Galerie Malebranche, Paris.
2014 : «Confort Moderne » Clovis XV, Bruxelles (Belgique).
       Exposition collective, Orangerie de Rochemontès, Toulouse (France)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :