Nigeria / Peinture / Matthew EguavoenDES VISAGES IMMOBILES, DES DESTINS ARRETES

L’impression est celle d’une galerie de portraits. Des peintres ont travaillé tout au long de l’histoire de cette façon. Peu importe la fonction des personnages, ils leur donnent des traits quasiment anonymes, dénués d’expression. Qu’il s’agisse d’une reine ou d’un marchand de blé, qu’il pose dans un palais ou devant son fenil, le visage n’a rien d’autre à dire que sa stricte vérité. Matthews Eguavoen pourrait avoir pris cette décision. Et dans cette extrême normalité, réside pour partie le message.

Dans ces déséquilibres, qui engloutissent l’identité et la capacité de se projeter.

Au moment d’exposer son travail à Paris (galerie Afikaris), on aimerait lui demander les raisons de ce choix. Lors d’une précédente exposition, l’an dernier, il expliquait s’attarder aux répercussions que le chaos politique, sociétal et économique fait peser sur la vie ordinaire. La folie trouve quantité d’explications dans ces déséquilibres, qui engloutissent l’identité et la capacité de se projeter. Peindre l’immobilité relève alors d’un constat. Les tableaux en tirent une puissance inverse à l’absence qu’ils démontrent. Ces visages annoncent la rupture possible des anévrismes comportementaux, AVC en cascades, morts par contumace existentielle.

« Mes travaux sont centrés sur l’inégalité entre les sexes, la santé mentale, l’injustice sociétale et politique, comment elle nous affecte en tant qu’êtres humains et comment elle finit par façonner notre vision de la vie. », disait-il dans une interview au magazine Art Plugged (juin 2021). Malgré les très grandes difficultés que le métier de peintre peut sous-entendre, Matthew Eguavoen poursuit donc cette recherche. Au Nigeria, le travail artistique ne jouit encore d’aucune considération. Le soutien est inexistant. « Quatre-vingt-dix-neuf pour cent des acheteurs qui ont acquis mes œuvres sont des collectionneurs internationaux. », constate-t-il.

Son visage demeure impassible. A l’image de ses toiles, il n’affiche à cette situation aucune réaction. L’exposition de Paris, et celle qui doit suivre un peu plus tard à la galerie Ozman (Paris) permettent de rompre ce silence. La pauvreté et l’invisibilité participent de l’enfermement.

« J’ai commencé à peindre en 2018. J’avais acheté du matériel de peinture en 2017, mais la peur de gâcher une toile vierge m’a empêché de peindre pendant près d’un an. Mais quand j’ai fini par trouver le courage, je n’ai jamais arrêté. » Matthew Eguavoen (Art Plugged, juin 2021.)

Exposition à ArtGenève art fair 2022 avec Omar Mahfoudi, galerie Afikaris (Paris)
Matthew Eguavoen – Fiche d’artiste – Galerie AFIKARIS

Roger Calmé (ZO mag’)
Photos : by courtesy Afikaris (Paris) et OOA (Barcelone).

,

Repères:
Matthew Eguavoen est né en 1988 dans l’état d’Edo, au Nigeria.
Il a fréquenté l’université de Port Harcourt, où il a obtenu une licence en sciences pour le génie civil et les structures. Au cours de sa dernière année, il décide de s’engager dans l’étude de l’art.

Il vit et travaille actuellement à Lagos.

Expositions collectives et personnelles
avril 2022: Afikaris, Paris, (France)
à venir : avec la Maison Ozman à la Galerie Place des Vosges, Paris, France (décembre 2022)
2021: Live in color, Mitochondria Gallery, Texas (USA)
     I no be gentleman, galerie ADA \ CONTEMPORARY ART GALLERY, Accra ( Ghana)
     Ce n’est pas seulement un portrait Galería Badr El Jundi, Marbella, Málaga (Espagne).
Foires:
2022: EXPO Chicago avec Galería Badr El Jundi Art Genève Art Fair avec Afikaris (2022)  
     Investec Cape Town Art Fair, galerie Afikaris

Matthew Eguavoen est représenté par  AFIKARIS  et  OOA (Out of Africa Gallery) .

2 commentaires sur “Nigeria / Peinture / Matthew EguavoenDES VISAGES IMMOBILES, DES DESTINS ARRETES

Ajouter un commentaire

    1. merci pour l’artiste, Louise… C’est bien ce qui est fait sur le mutisme, le silence, c’est bien, parce que ce n’est pas seulement de la résilience ou un rempart, c’est aussi une exclusion.

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :