Afrique du sud / Plateforme / Education / Mmutle Arthur Kgokong « BIENVENUE DANS LA GALAXIE LEXICALE »

Tout est possible. Aucune limite n’existe quand on commence à parler de l’art. En ça, c’est beaucoup mieux que l’économie ou les enquêtes hospitalières. Ici, on peut lâcher les chevaux. Et c’est précisément la manière dont Mmutle Arthur Kgokong fonctionne. Librement. Quand il ouvre la plateforme « Intraparadox » en 2019, son intention est là. Qu’il s’agisse du contenant ou du contenu, que ces entretiens et ces articles aillent dans l’ailleurs farfouiller ce qui mérite de l’être. Dit en clair ? « Intraparadox est un site ou une plateforme où j’interviewe des artistes avec un intérêt à déterrer leur parcours, leur inspiration et leurs intérêts. Pour connaître un peu mieux les artistes. Le but ultime de la série d’enregistrements Intraparadox est de constituer une archive des biographies d’artistes sud-africains contemporains. Écrire l’histoire de l’art, autrement. »

Des peintres, des oeuvres, des sentiments et pour transmission, à fond la caisse, des mots!

Le parcours. Celui de Mmutle est assez « classique » finalement. Disons seulement qu’il se fait hors les murs (école, faculté), et fonctionne sur des choix existentiels. En 1995, il décide de quitter le lycée, puis il entame des études d’art et consacre alors beaucoup de temps à l’écriture. Les résultats sont sympas, et pendant 20 ans, il a multiplié ainsi les expériences culturelles, comme responsable de la culture pour la ville de Tshwane, puis de l’éducation et du développement au Pretoria Art Museum. Et quand l’occasion s’en présente, il « rencontre ». Ce point de contact amorce des tas de choses, chez l’artiste, comme chez son interlocuteur. Dans un récent entretien, Navel Seakamela le remerciait ainsi de lui ouvrir une possibilité inédite, de se sentir dans le dialogue, comme dans un espace de réflexion, et non de représentation. Traduit différemment, on est là pour en parler et pas pour vendre de la soupe !

L’écriture n’a pas à se conformer aux normes et formalités attendues.

Sur son blog, Mmutle confie voir cette écriture et le rapport qu’elle entretient avec le monde, un peu comme le jazz. « Si un musicien peut (…) avoir la latitude de jouer en dehors des limites prévues afin d’attirer l’attention sur le processus de créativité et l’étendue de son instrument de musique, cela peut également être possible pour un écrivain. L’écriture n’a pas à se conformer aux normes et formalités attendues. », explique-t-il. C’est en cela qu’il innove. La question n’est pas stylistique mais substantielle. Que l’interview soit dans le temps posée de manière différente. Ce qui était le cas avec Navel S., qu’elle développe des attentes, et que ces attentes se comblent progressivement, pour amener une pensée plus claire.

« Je crois que c’est vital dans un monde sous la menace de la « vitesse » et de la « compression », dit-il de la même façon pour le lecteur… qui n’est pas toujours habitué à l’absence de format, ou des propos ainsi tenus. Il faut du temps aussi pour s’y retrouver. Il faut du temps pour regarder le travail, prêter l’oreille à l’artiste, on doit pouvoir revenir, c’est possible de tout rembobiner et de s’asseoir en prenant une bière. Voilà qui pourrait donner des idées aux podcasts « made in ici », aux visites d’ateliers et aux promenades le long des bassins. Mmutle Arthur Kgokong a grandi dans le township. Nous avons tous des townships qui commencent devant nos portes et derrière nos yeux.

« L’écriture n’a pas à se conformer aux normes et formalités attendues, elle peut être expérimentale, en fait lorsque l’écriture est expérimentale et absurde, elle est plus amusante et pleine de possibilités… » Mmutle Arthur Kgokong.

,

RC (ZO mag’)
Photos: Mmutle Arthur Kgokong

Intraparadox – The Experience (mmutleak.com)

A lire et à écouter : Intraparadox, Entretien avec Wonder Buhle Mbambo – Intraparadox (mmutleak.com)
Intraparadox : Entretien avec Patrick Rulore, Moments in Stages – Intraparadox (mmutleak.com)

Histoire de l’art : Mmutle Arthur Kgokong, Primitivism and Modernism | Literary Movements // Manifesto to the Millennium (wordpress.com)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :