Nigéria / peinture / Orioye Bukola / J’AIME TA BOUCHE DE CHIENNE

Est-ce une femme, est-ce un oiseau installé à un balcon et qui tire la langue aux passants ? Le trouble vous saisit. Les toiles d’Orioye Bukola fonctionne comme les fables. Et les animaux s’y prêtent à merveille. La savane abonde de leurs histoires. On y rit beaucoup, on y chasse les images et les faux-semblants. Ces animaux n’ont rien à nous envier et nous les copions sans honte aucune, puisqu’ils nous servent de modèles.

Donc, Orioye Bukola, jeune et vaillant griot pictural, met en place les éléments de l’histoire. Cette femme très belle, à sa fenêtre est un paon. L’oiseau, à la fois le plus beau et le plus vaniteux, possède un plumage très remarquable. Chaque plume s’achève par un œil. Elle se regarde en somme, dans la contemplation de son propre corps. On pourrait dire que ce fichu volatile s’admire sans modération, et il entend bien que le monde fasse de même.

Bref, voilà une femme d’une nudité nonchalante, accoudée et qui tire une langue de chien au passant admiratif. Comment une telle beauté peut-elle tenir semblable langage ? Une langue de chien, rouge et baveuse, un steak de langue qui pendouille dans le soleil de la légende. C’est bête, mais on en oublie la beauté initiale. Ceci dit, quel chien ne succomberait à ce charme puissant ? Et en quoi ce rouge dégoulinant porterait-il préjudice à la bonne tenue de ce récit?

Le peintre nigérian adore le paradoxe et la contradiction cynique. Le corps féminin nourrit aussi bien l’une ou l’autre de ces figurations, sublime et bestiale, sous un même papier d’emballage. Les humains ont cette capacité d’hybridation permanente. Nous finirons chien, ou poisson, ou danseur de tango, ou bien mécanisme d’horlogerie: le bestiaire est à ce point considérable. Il faut y réfléchir et dans le miroir saisir le reflet qui convient au nœud de la cravate.

,

Roger Calmé (ZO mag’)
Photos : Orioye Bukola
Contact : Orioye Bukola – Orbe Art (orbartbeyond.com)

Repères :
Samuel Orioye Bukola est né à Osogbo (Etat d’Osun) .
Il a suivi des études de chimie à l’Université d’Ilorin (2011 à 2015).
Dirige OrbArtGallery, depuis juin 2020.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :