Peinture, Un tableau...
1 commentaire

Burkina Faso / peinture / Isabelle Bulczynski, un tableau… UN ARBRE FLEURIT PAR-DESSUS DE VIEILLES TÔLES

Des choses anciennes, vieilles et rouillées, parlent avec des formes neuves, des tissus de couleurs. C’est ainsi que le monde se construit. L’avenir emprunte à toutes les époques et rafistole ainsi ce passé en devenir. Isabelle Bulczynski contemple la matière comme dans le poème de Diop, où celui-ci conseille d’écouter les éléments. La matière est un livre ouvert, une écriture en perspective. « L’oxydation sur la tôle rouillée a laissé des traces, et je me suis laissée portée par les images informes qui se dévoilent au fur et à mesure. (…) Ces images ont curieusement souvent un lien avec ce qui se passe autour de moi et dans mes pensées. En ce moment, j’aspire à un changement, à un renouveau…« 

Un de ses amis, Lucien Humbert tombe en arrêt devant la toile. Et les mots lui viennent, tout simplement. « L’Arbre de Vie fait penser au poème « Souffles » de Birago Diop. De la tôle rouillée qui évoque l’œuvre du temps sur la matière, l’artiste fait émerger un arbre-harmonie qui lie une famille humaine, entre eux d’abord, mais aussi à la nature, aux esprits, mémoire cultivée des anciens qui « sont partis, mais qui sont toujours là », et aux autres êtres vivants – animaux, végétaux. »

Ils sont dans l’Eau qui dort / Ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule / Les Morts ne sont pas morts/ Écoute plus souvent / Les Choses que les Êtres … Birago Diop

« Les « vivants » sont habillés de tissus quand les « autres » sont nus, dans l’ombre du métal rouillé. La distance du « temps » est évoquée dans l’opposition entre les couleurs vives et la matière rouillée. La vibration de vie est rythmée en couleurs acryliques opposées. Le tableau, géant et lumineux, est une allégorie d’un vivre ensemble idéal, fécond et durable, en harmonie avec la Nature. »

« Vivre ensemble idéal, fécond et durable, en harmonie avec la Nature.« 


Un peu plus loin, il écrit les vers de Diop:
 » Écoute plus souvent / Les Choses que les Êtres /La Voix du Feu s’entend / Entends la Voix de l’Eau / Écoute dans le Vent / Le Buisson en sanglots / C’est le Souffle des ancêtres / Ceux qui sont morts ne sont jamais partis / Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire / Et dans l’ombre qui s’épaissit / Les Morts ne sont pas sous la Terre / Ils sont dans l’Arbre qui frémit / Ils sont dans le Bois qui gémit / Ils sont dans l’Eau qui coule / Ils sont dans l’Eau qui dort / Ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule / Les Morts ne sont pas morts/ Écoute plus souvent / Les Choses que les Êtres / La Voix du Feu s’entend / Entends la Voix de l’Eau / Écoute dans le Vent / Le Buisson en sanglots… »


L’ arbre de vie d’un nouveau monde, 2, 50 x 1, 90 m, antirouille, pigments et acrylique sur pagnes collés (2021)
Ses dernières œuvres seront à Maison Rouge (Bénin) du 17 au 29 février 2022. Et ensuite sans doute au « off » de Dak’art.
Photos I. Bulczynski

1 commentaire

  1. Vivre ensemble idéal, fécond et durable, en harmonie avec la Nature : tous ces mots me conviennent !!!! Et splendide peinture je trouve ! Très bon week-end !

Laisser un commentaire