Formations et résidences
Laisser un commentaire

Brésil / Ecriture noire / Appel à textes
LIBRES D’ECRIRE

Des mots africains sur l’art africain, des idées noires qui mettent toute la lumière sur la poétique, la couleur, le sens organique, les pulsions essentielles, revendicatives et affirmées, légitimes et joyeuses, que l’âme du Continent porte en elle. Au Brésil, terre black, comme l’est Londres ou Dakar, le Brazilian Journal of Presence Studies (revue web) propose aux auteurs de publier des textes liés à la créativité noire. Des textes qui explorent les mécanismes de création, les mobiles intimes et sociaux, la vigueur des propos, l’inventivité des supports… En somme, mettre les mots, sans avoir à passer par le filtre culturel et l’intermédiaire communicant.

Liberté du propos, liberté de la forme qu’il prend et des paroles qu’il véhicule.

C’est donc une occasion assez inédite de bénéficier d’un espace et d’y placer, comme on l’entend et comme on le sent, la création sans avoir à subir la censure habituelle, liée à la domination culturelle. Ce ne sont plus les médias habituels ou les murs conventionnels qui servent de support. Liberté du propos, liberté de la forme qu’il prend et des paroles qu’il véhicule. Le journal inscrit ce projet dans une stratégie plus large qui vise à lutter de manière construite contre le racisme croissant, les politiques d’exclusion, le déni d’existence. Pour les initiateurs de la publication, le lien social est au cœur de cette mobilisation. L’information en est une clé évidente. Exister, c’est se faire entendre et voir. L’accès à cet éclairage n’a pas à être un privilège.

« Les arts noirs ont été historiquement soumis par la force des processus de colonisation – toujours en cours – basés sur des fonctionnements racistes qui détruisent les références »,

note le document de présentation. Et c’est justement cette construction des références que le projet propose de rebâtir. Le Brazilian Journal of Presence Studies invite ainsi les auteurs à soumettre leurs textes jusqu’au 31 janvier 2022, sans frais de soumission ou de publication. Les rubriques possibles sont nombreuses et concernent aussi bien la scène, la performance, la pédagogie, le féminisme, dans les dialogues qu’ils entretiennent avec le public. Rétablir le sens, et remettre le son, dans des domaines où le silence était imposé.

Pour plus de détail, visiter le site du journal : www.seer.ufrgs.br/presenca
RC (ZO mag’)
Photos DR

Laisser un commentaire