Artistes, Peinture
Laisser un commentaire

RDC-Burundi / Peinture / Aïcha Makana Muteba / TOUTES SES DENTS

Le sourire est une chose importante. Grâce à lui, on peut montrer toutes ses dents. N’hésitons pas, ouvrons grande notre bouche et quand c’est possible sourions. Aïcha Makana Muteba est un fervent adepte de cette politique. Ses tableaux le montrent sous des formes diverses, le plus souvent en nombre, c’est à dire des sourires réunis, d’une expression constante, comme un geste électoral, une communion solennelle, un accord au président fondateur. Tiens, on pense ici à ce formidable plasticien chinois qui s’appelle Yue Minjun. Nous vivons une époque formidable, vraiment, c’est le top. Tout le monde sourit. Les affamés, les condamnés à la peine capitale, les vieux, les marmots, les filles qui sont très belles et voudraient bien monter sur le manège. Et notre cher Prési aussi, qui s’apprête à prendre la tribune.

Son sourire brille de mille feux. Son sourire est vérité.

Aïcha Makana Muteba est donc un peintre nécessaire. Et comme tous ceux qui le sont, il est inconnu. On doit le garder pour plus tard, sans doute. Sa peinture est vivante, caustique et politique, elle parle de la rue, et franchement, cette rue kinoise tient d’un fichu foutoir. Alors mieux vaut en rire. Des figures tordues et rigolardes, des christs en croix qui portent la bavette, rouges comme des écrevisses, des couples qui ne sont pas d’accord, et puis un homme politique qui a quelques mots à dire. Et celui-là, on voit bien ses dents, super alignées, toutes blanches, des dents qui sentent un peu l’entourloupe. Quand même.

Des figures rigolardes, des christs en croix qui portent la bavette, des couples qui ne sont pas d’accord, et puis un homme politique qui a quelques mots à dire.

Aïcha peint depuis toujours. sa biographie indique qu’il a commencé dans son foufou matinal. Ensuite, sa barbouille fut totale, sur tous les supports et dans tous les lieux. Et il ne s’arrête pas à la couleur, il y ajoute aussi le geste. En 2009 déjà, Mutaba monte une performance qui s’appelle « ma Foi » et que le photographe Boudjelal a fixé sur le papier. Il parle de la lumière qui irradie, de la croyance en un « mieux », de l’innocence nécessaire des cœurs. C’est un sourire que ses toiles montrent, pas un ricanement. Bien sûr, il regrette que la vie soit si dure pour les artistes et que les politiques aient une conscience réduite de la culture. Mais sa confiance est entière dans le peuple et la rue. Son sourire brille de mille feux. Son sourire est vérité.

,
Roger Calmé (ZO mag’)
Photos: DR et A. Makaka Muteba
Contact: https://fr-fr.facebook.com/aicha.muteba.5

Repères:
Aicha Muteba Makana est né en 1988 à Kinshasa. Outre la peinture, il a également réalisé plusieurs performances.
Son atelier se situe à Lingwala.

Principales expositions:
2008 : « Ma foi » (performance), avec le collectif Eza Possibles, Bruno Boudjelal, photographe). 2013 : visite ateliers, 3ème édition.
2014 : Biennale de Kinshasa. 2019: Espace culturel Aw’art de Kinshasa.
2021 : Afrik’Art Gallery, Interpol d’art Aïcha Muteba Makana, Montpellier (France).
Eclats d’Afrique (collective), Abbaye St Germain, Auxerre (France)

Laisser un commentaire