Mali / Peinture / Alhassane Konté, dit Lass, un tableau… / AUX DEUX EXTREMITES

C’est une saison, et en même temps c’est un lieu. Sur cet immense pâturage, le troupeau initial se déplace. Selon l’époque, selon les pluies et le soleil. Par-dessus, les éléments écrivent ce qu’il y a à écrire, ou à dire, et à taire aussi. Alhassane Konté ne parle pas, ou si peu, du pâturage. Pourtant l’explication de sa peinture est là.

La savane n’est pas une étendue kilométrique : elle est le lieu de la connaissance et de l’apprentissage, celui du jeu et de la liberté aussi. Elle est l’appartenance au clan, lequel a le nom d’une couleur. Quatre clans se partagent la terre peuhle. Quatre vaches qui disent d’où on vient. Elles s’appellent « Jal » (jaune) au soleil levant, « Ba » (rouge), quand il se couche, blanc au nord (Bari) et Soh au sud, dans son pelage noir. Quatre couleurs et le vert immense du cosmos qui les emporte.

La toile est le prolongement du pâturage. La toile est le pâturage.

« Yetta » (merci), à toi l’immense prairie. Depuis 2019, le peintre malien a repris cette figuration de la terre et de la nourriture qu’elle donne à celui qui la respecte. On parle d’écologie, et c’est un mot occidental rempli de sens, mais assez restrictif. Les galeries l’utilisent parce qu’il est intelligible. Le peintre dit que « c’est de là que tout vient. Notre identité bien sûr, mais aussi notre liberté. » Le peuple peuhl est dans la mobilité. La mobilité n’est pas la liberté, elle est le déplacement. Mais elle peut permettre à celle ou celui qui le veut de l’atteindre. Libres. Le peintre Kader Boly en parle aujourd’hui depuis sa lointaine Amérique. Ou bien, de la plus belle façon, Oumar Ball, pour qui la liberté n’est rien d’autre que la rencontre de la volonté et de la mémoire. Et puis Alhassane Konté, dit Lass.

La savane m’a appris la liberté. C’est une chose importante, la décision de la liberté. Je me pose donc beaucoup de question sur le départ. Est-ce que ce départ à présent est volontaire ?«  Alhassane Konté

Le tableau qu’il présentait, il y a quelques semaines, s’appelle « Fleur rouge ». Il était en déplacement au Congo et il écrivait alors que cette peinture parlait aussi du déplacement : « Je sais qu’aujourd’hui, il serait difficile de vivre au village. « Habitons la terre » (*), c’est aussi l’obligation qu’on a de devoir partir. La savane m’a appris la liberté. C’est une chose importante, la décision de la liberté. Je me pose donc beaucoup de questions sur le départ. Est-ce que ce départ à présent est volontaire ?« 

« Fleur rouge » est dans cette pensée, comme la petite étoile de Saïdou Dickou, une idée qui dit à l’homme la vérité. Pour Alhassane, la savane n’est pas un regret. Il y a certainement une part d’enfance qui s’y rattache, l’innocence d’un temps lointain, la proximité émerveillée de l’animal et le sacré. Mais plus que le lieu lui-même, c’est sa philosophie qui le soutient. L’éducation qu’elle porte, le rapport à la famille que rien ne dément, et pour rempart le nom, cette chose écrite qui rattache au temps et à la terre. Dans la culture peuhle, tout est lié. Tout est cohérence. La toile est le prolongement du pâturage. La toile est le pâturage.

,

« Fleur rouge », technique mixte sur toile, 2, 90 x 1, 50m (2021)
(*) thématique retenue pour le RIAC 2021 de Brazzaville.
RC (ZO mag’)
Photo: A. Konté.
Contact: https://www.facebook.com/lass.konte.7
À lire aussi: https://atomic-temporary-175281568.wpcomstaging.com/2021/04/22/mali-peinture-alhassane-konte-dit-lass-cest-avant-le-desert/

Repères :
Alhassane Konté est né en 1993 à Kodié (Mali). Il vit et travaille à Bamako.
Diplômé en sculpture à l’Institut National des arts (2017), il a suivi ensuite une formation en Arts plastiques, au Conservatoire des Arts et métiers Multimédia de Balla Fasséké Kouyaté (Bamako) au Mali.
Membre du Collectif Tim’Arts, il expose régulièrement à Bamako et à Segou.
Sa première exposition en France a eu lieu à la galerie Chauvy (oct. 2020), Paris.
http://www.galeriefrance.com/alhassane-konte-dit-lass/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :