Peinture, Un tableau...
Laisser un commentaire

Côte d’Ivoire / Peinture / Mamadou Ballo, un tableau… / L’HARMONIE NOUVELLE

La chair est faible, l’esprit n’est guère plus costaud. Femmes ou hommes, jeunes crocodiles et oiseaux migratoires: la création tout entière subit en permanence l’agression, le tourment, la tentation du pire, le doute, la faiblesse des muscles antérieurs et pour ne rien dire de nos soucis gastriques, souvent consécutifs à cette acidité sociétale. Nos Anciens l’avaient compris et Mamadou Ballo, dans une nouvelle série intitulé « Renouvellement » reprend en couleurs les recommandations basiques. Oui, il est possible de contrecarrer le négatif. Oui, d’empêcher le mauvais œil, la satanique volonté de détruire et les boutons aussi qui peuvent accompagner ces volontés destructrices.

Jusqu’il y a peu, le peintre ivoirien a posé de façon splendide l’apothéose féminine. De ces femmes considérables, il puise une énergie qui l’est autant. La peinture porte alors en elle un voltage serein, mais mathématiquement supérieur. Il ne le cache pas, « c’est un régime difficile à suivre. Certains d’entre nous s’y consument. Et je te le dis, il y a dans tout ça du débordement. »

Série apaisée où la peinture glisse dans une harmonie nouvelle.

Changement radical, il y a quelques semaines, Mamadou met en chantier une série apaisée. Entendez par là que la peinture glisse dans une harmonie nouvelle. « Ayah », titre de sa dernière toile, recouvre des tonalités plus habituelles, dans une mesure qui est celle de la terre, référence tranquille au linge blanc qui suit le bain rituel. La femme sourit. Un texte s’inscrit en arrière-plan. Il est d’une écriture inconnue, difficilement traduisible. Mais le sens est sans mystère. Il nous invite à ne pas nous retourner et respecter certaines limitations de vitesse, les agglomérations surpeuplées et la proximité des parkings colorés. Moralisateur ? En aucun cas, c’est de la tradition que le peintre nous parle… et d’une sagesse dans laquelle son pinceau trouve aussi une nouvelle fluidité.

,

Ayah (série le Renouvellement), acrylique sur toile, 0, 90 x 1 m (2021).
RC (ZO mag’)
Contact: (20+) Mamadou Ballo | Facebook

Laisser un commentaire