Photographie et numérique, Un tableau...
Laisser un commentaire

France / AKAA 2021, Photographie / Alain Polo, une photo… / AU SORTIR DE L’OMBRE

Le corps est un lieu transitoire et identitaire. L’identité l’est aussi. Temporaire. Elle couvre de si vastes étendues. Comment en serait-il autrement ? Après tout, il se peut que cet homme ou cette femme, de profil, la tête renversée sorte d’un atelier du Caravage. Et pourtant, c’est bien d’ici qu’il s’agit, d’Alain Polo (photographe), dans l’interrogation de la réalité et du songe qui monte au-dessus de lui, voile sombre, pliage de fumée.

dans l’interrogation de la réalité et du songe qui monte au-dessus de lui, voile sombre, pliage de fumée.

Une femme, ou un homme, un désir de soi et d’émoi qui n’est pas dans l’image habituelle. Le frottement des tissus et du désir qui enveloppe la chair, qui voile et laisse découvrir l’essence, c’est-à-dire presque rien. Le parfum que laisse le passage de la main. Erotisme ? Ou existentialisme ? Comme le résume Yves Chatap (galerie YCOS-Project ) « le sentiment que l’on retrouve dans ses images et partir desquelles l’intime et le sensible deviennent des enjeux de construction d’une identité…  »

Les images d’Alain Polo seront à l’AKAA 2021 et voilà une très bonne chose. Ce n’est pas seulement de l’art qu’il s’agit, mais de l’acceptation de la différence, de la possibilité de dessiner pour soi une trajectoire qui ne soit pas dans le cours habituel des émotions. L’enjeu ? Que le déplacement intérieur soit possible. Les images du photographe ne parlent que de ça. De cette douceur possible d’une fenêtre ouverte. Le vent qui vient soulève le voile. Photographique et souhaitable.

Alain Polo Bellegarçon, galerie YCOS-Project , stand A10, du 12 au 14 novembre 2021.
RC (ZO mag’)
Photo: Alain Polo Bellegarçon,

Laisser un commentaire