Expositions et évènements
Laisser un commentaire

France / Dialogue Quai Branly / « Art de la mémoire et mémoire des arts » QUELS FLEUVES NOUS TRAVERSENT ?

La mémoire est un lieu étrange, intermédiaire et d’une architecture en déplacement permanent. En fait, il faut regarder ses pièces avec une grande attention. Selon l’angle de vue, elles n’ont pas les mêmes dimensions, l’espace est encombré de choses différentes et les gens qui les habitent parlent des langues insoupçonnables. Mais on peut tout de même pénétrer dans cette maison, monter les escaliers, se pencher à une fenêtre. Et l’art participe à cette résolution de l’énigme.

Myriam Mihindou consacre depuis 20 ans son travail à la question de la souffrance. Comment peut-on guérir d’une blessure, si profondément inscrite dans la chair ? La mémoire véhicule ainsi d’innombrables charniers. Nous en hébergeons les victimes, anonymes et éternelles. Elles crient, elles demandent, elles posent leurs mains sur nous, et nous leur répondons. Possession ? On peut le dire de cette façon, même si le terme est aussi ambigu que la mémoire elle-même. Et c’est ici qu’intervient Francis Eustache, chercheur en neuropsychologie et en imagerie cérébrale. Il est un spécialiste de la mémoire et de ses chaos. Tous les deux participent à l’exposition « Memoria : récits d’une autre Histoire », au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA de Bordeaux.

La question, posée par Nadine Hounkpatin et Céline Seror, trouve dans l’art des débuts de réponse. Elle est d’ailleurs au centre de nombreuses recherches plastiques, à l’image du travail de Myriam Mihindou. « C’est le génie des artistes de nous rendre accessible cette ambivalence du passé qui nous hante, qui nous blesse parfois, tout en nous rassurant, car il nous rapproche de ceux que l’on aime, même s’ils sont disparus. “, écrit dans la plaquette de l’exposition le professeur Eustache.

Ce sera donc le thème de leur entretien, ce soir, au Quai Branly-Jacques Chirac. Un accès libre (et nécessaire) pour mieux comprendre de quoi nous sommes faits, quels fleuves nous traversent et quelles demeures nous habitons.

,

Jeudi 21 oct. à 18h30, avec Myriam Mihindou et Francis Eustache. Salon Jacques Kerchache, musée du quai Branly – Jacques Chirac.
RC (ZO mag’)
Photos: DR, © Memoria, récits d’une autre histoire et M. Mihindou

Laisser un commentaire