Artistes, Un tableau...
1 commentaire

Tunisie / Plasticienne / Najah Zarbout, un tableau… LA DISTANCE ABOLIE

Plus que le mur, plus que l’immensité, plus que les mots et les langues qui séparent, plus que l’histoire… c’est la lumière de l’être. Dans ce matin pâle, les fossés ne font plus muraille. Les gouffres ouverts cessent de séparer. Et sur la cartographie muette, monte la clarté humaine.

Najah Zarbout est née au bord de la mer qui rassemble et sépare. « La mer blanche », comme la feuille avant d’être tracée et enfermée dans des lignes. Cet été, elle s’interrogeait sur les îles et les chemins qui mènent à celles-ci. « Thanaya » était une histoire d’espoir, même si la Méditerranée est une mère cruelle. Parfois le chemin continue d’exister dans les replis.

« Between us » est de cette matière. Trois voiles, trois volets qui ouvrent à la clarté. Le désert qu’elle regarde, est semblable à la mer. Les ports s’atteignent au terme d’une longue traversée. Seuls leurs noms diffèrent. Une oasis, un quai, une garnison, des gréements.

« Entre nous » est une œuvre d’humanité, un travail en mouvement, qui oublie la distance et insiste sur l’intime. « Entre nous », les déserts n’imposent aucune frontière, aucun épuisement. Najah Zarbout et cette lueur dans l’immensité suggèrent la capacité du franchissement.

« Between us », salam et shalom, en somme, blanche ou noire de cette même Afrique qui est le monde.

,

« Between us » (Entre nous), triptyque en papier lacéré et lumière artificielle, 48 x 58cm (2021).
RC (ZO mag’)
Photo: N. Zarbout.

A lire aussi: L’INTERVIEW…. Tunisie / Najah Zarbout / CIEL BLANC ET SCALPEL BLEU | ZO mag’ (zoes.fr)

1 commentaire

Laisser un commentaire