USA-Bahamas / Plasticienne / Avril Bey / UNE FUSEE ROSE AU-DESSUS DES SIERRAS GRISES

Avec le lancement des premiers voyages touristiques et spatiaux, aurons-nous bientôt la chance de rejoindre la planète Atlantica? Ambassadrice réjouie de cet îlot de bonheur, Avril Bey pose actuellement ses patins sur la Californie. Tournée à la fois commerciale et philosophique, que propose le Musée Afro-américain de Californie. À l’image d’Amaryllis DeJesus Moleski, voilà bien l’une des représentantes les plus convaincantes de la réjouissance noire, queer et spatiale. Eteignez les réacteurs, balancez les spots turquoise! Le rivage nouveau est arrivé.

Issue de l’afrofuturisme des sixties, la plasticienne conduit une œuvre totalement délirante et super-documentée sur la condition noire américaine et les moyens d’échapper à la domination blanche. Dans « Atlantica, the Gilda Region », première exposition muséale solo à Los Angeles, Avril prône un féminisme souriant et déterminé, une maîtrise jubilatoire de l’Internet et l’usage de véritables plantes vertes, comme un contrepoint nécessaire à son goût pour la virtualité.

Des draperies roses et azur flottent au vent, des corvettes sillonnent les sierras, comme des bonbons grésillants…

On l’aura compris, « Atlantica » est une expérience immersive, à l’image des voyages interstellaires et de la reconstruction des pyramides en Lego. « We are the builders of the Dream », sifflote la Queen, en descendant de son navire spatial.

Ce matin, les radios et télévisions ont largement commenté cette arrivée sur le Sunset bd. C’est quand même plus réjouissant que le bulletin de santé de Trump souffrant d’une crise hémorroïdaire. Des draperies roses et azur flottent au vent, des corvettes sillonnent les sierras, comme des bonbons grésillants et ultra vitaminés. Cuir ou queer, afro ou white, venus de Mandchourie ou des ghettos zoulous, l’afrofuturisme est un monde alternatif et politiquement nécessaire, moins nocif que le LSD et tout aussi coloré !

,


« Atlantica, la région de Gilda », de Avril Bey, au CAAM (Exposition Park), jusqu’au 17 janvier 2022.
https://caamuseum.org/exhibitions/2021/april-bey-atlantica-the-gilda-region
RC (ZO mag’)
Photo: DR et remerciements à la galerie Gavlak (Los Angelès et Palm Beach). https://www.gavlakgallery.com/exhibitions

2 commentaires sur “USA-Bahamas / Plasticienne / Avril Bey / UNE FUSEE ROSE AU-DESSUS DES SIERRAS GRISES

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :