Formations et résidences
Laisser un commentaire

Congo Brazzaville / Rencontres / RIAC 2021 / MAL A LA TERRE


Quand elle initie en 2012 la première édition des Rencontres internationales d’art contemporain (RIAC), Bill Kouélany offre au public congolais et aux artistes l’une des rares occasions de se croiser. Il s’agit donc de satisfaire une demande ou du moins de susciter la curiosité et le dialogue (fondateur) qui va avec. Aujourd’hui, le RIAC en est à sa 9ème édition. LES ATELIERS SAHM (avec majuscules) lui ont donné une crédibilité incontestable. Et si la mouture 2021 est lourdement impactée par la situation sanitaire (les rencontres publiques sont pour la plupart restreintes ou annulées), l’évènement a tout de même le mérite d’exister et d’afficher un programme ambitieux.

De comprendre le poids que nos sociétés, notre consumérisme, la perte de nos repères culturels font peser

En 2021, la manifestation a choisi pour thème d’explorer notre planète et les relations que nous entretenons avec elle. « Habiter la Terre » fait référence à l’ouvrage de Christiane Taubira, ancienne Garde des sceaux française. Quel regard l’artiste pose sur la place humaine ? Quelle est sa responsabilité, ses moyens d’action? De quels mots dispose-t-il? Et plus largement de tenter de comprendre le poids que nos sociétés, notre consumérisme, la perte de nos repères culturels font peser ? Beaucoup de questions qui vont alimenter les ateliers et les rencontres-débat en parallèle.

Un mois d’échanges, de liens noués, de mise en perpectives… et de différences.

Quatre focus lumineux, en marge desquels le RIAC a su attirer une forte représentation étrangère, mais surtout congolaise. C’est l’ambition première des Ateliers Sahm d’ouvrir aux créateurs nationaux des espaces de réflexion et de rencontre. Les artistes venus des autres pays sont dans une demande très similaire. Gbegno Ayikoue (Togo), Cissé Aïssatou (Sénégal), Alhassane Konté (Mali), Guidimbaye Appolinaire (Tchad) inscrivent déjà la planète au centre de leur création. C’est dire la pertinence du débat qui se poursuit jusqu’à la fin de ce mois.

Bill Kouélany, l’iniatrice du RIAC et des ATELIERS SAHM.

,
RIAC (Rencontres internationales d’art contemporain, 9ᵉ édition), jusqu’au 26 septembre 2021, à Brazzaville (Congo) RC (ZO mag’) Photos: LES ATELIERS SAHM Contact: LES ATELIERS SAHM, 168-169 rue Alexandry, Bacongo, Brazzaville. Tél.: (+242) 06 487 67 96 https://lesatelierssahm.org/

Laisser un commentaire