Sculpture et installations
3 commentaires

𝗠𝗼𝘇𝗮𝗺𝗯𝗶𝗾𝘂𝗲 / 𝗦𝗰𝘂𝗹𝗽𝘁𝘂𝗿𝗲𝘀 / 𝗠𝘂𝗱𝘂𝗻𝗴𝗮𝘇𝗲 𝗗𝗶𝗻𝗴𝘂𝗶𝗿𝗮𝘆𝗲 /𝗖𝗘 𝗡’𝗘𝗦𝗧 𝗣𝗔𝗦 𝗘𝗡𝗖𝗢𝗥𝗘 𝗣𝗘𝗥𝗗𝗨

Ca pourrait être une histoire spatiale. Une chose venue du fond de l’espace avec des matériaux déglingués et super bien retapés. Même qu’ils auraient mis des couleurs et des ressorts. Mais ce n’est pas ça! Du tout. Lu quelque part en 2019 que Mudungaze Dinguiraye avait dans l’idée de montrer nos vies, nos familles, nos petites histoires et nos fichus déboires. Il réussit fort bien dans cette entreprise. Ses sculptures sont saisissantes de lucidité, elles ont des regards, des étonnements, elles semblent sur le point de parler. Et ce qu’elles ont à dire, franchement, va falloir écouter!

𝗠𝘂𝗱𝘂𝗻𝗴𝗮𝘇𝗲 𝗗𝗶𝗻𝗴𝘂𝗶𝗿𝗮𝘆𝗲 prète une oreille très attentive à la société du Mozambique.

Mudungaze Dinguiraye est né à Maputo. Il a suivi des études de communication et de documentation. Mais il a aussi travaillé à la Compagnie Nationale de Chant et de Danse et pas mal bouquiné. Puis comme la documentation l’intéressait beaucoup, il a documenté dans tous les sens nos objets perdus, nos rebuts, nos morceaux pluriels… Et il a commencé.

C’est fou, toutes ces littératures que ces petits trucs contiennent. Un condensateur, une brosse, une horlogerie muette, une bouteille, qui roulent des yeux ronds, très ronds, à nous regarder vivre.Parce que c’est de nous qu’il s’agit.

C’est là et ici, à portée de nos yeux qui ont cessé de voir. Nos propres visages, notre quotidienne comédie.

Ces masques du 14ème millénaire nous ont croisés et n’en sont pas revenus. Ils nous trouvent étonnants de misère et de splendeur, d’illusions aussi, de véhicules tous terrains et de drogues diverses qui nous aident à supporter les changements de saison. Ca se passe au Mozambique et dans les faubourgs de LA. C’est là et ici, à portée de nos yeux qui ont cessé de voir. Mudungaze Dinguiraye garde les siens grands ouverts!

,

,
RC (ZO mag’)
0Photos: Mudungaze Dinguiraye
Contact: https://www.facebook.com/heldermanhike

3 commentaires

    • Merci pour lui… Il y a beaucoup de choses au Mozambique, beaucoup… Et nous sommes un peu aveugles à ne pas descendre la côte, vers le sud. Tout au bout du sud, vers l’Espérance ?

  1. Nous sommes dans une ignorance totale de ce qui peut s’y faire, s’y dire, s’y créer… Aller voir du côté de l’Espérance, comme vous dites, dans tous les sens du terme. Encore merci, je pense là aussi à l’article 2 sur Mudungaze Dinguiraye.

Laisser un commentaire