Non classé
Laisser un commentaire

Grande Bretagne / Sculpture / Oxford Samson Kambalu / CHAPEAU BAS ET REGARD HAUT


Trafalgar, lieu emblématique de la royauté britannique, recevra en 2022 la statue de John Chilembwe (1871-1915). Retenu parmi six autres artistes et après un vote public de 17 500 personnes, le projet d’Oxford Samson Kambalu, n’est pas anodin. L’artiste et écrivain du Malawi, professeur à Oxford, a choisi d’illustrer un épisode datant de 1914. Lors de l’inauguration de son église, Chilembwe avait fait distribuer à ses fidèles une photographie le représentant en costume et… porteur d’un chapeau. A l’époque, cet usage était interdit aux hommes noirs. La police était intervenue, elle avait ouvert le feu, puis assassiné Chilembwe, avant d’incendier son temple.


« Il a été le premier à s’affirmer en tant qu’Africain moderne, au-delà des divisions tribales… C’est une figure de la modernité malawite et il m’a toujours inspiré en tant qu’artiste », a déclaré Samson Kambalu, en présence du maire de Londres, Sadiq Khan. Pour rappel, celui-ci a appelé à la suppression de certaines statues historiques, et leur remplacement au nom de la diversité des cultures. On notera enfin que la statue retenue se compose en fait de deux personnages. John Chilembwe est associé au missionnaire anglais John Chorley. Les deux hommes se tournent ostensiblement le dos.


L’oeuvre occupera pendant la durée de dix-huit mois le « quatrième socle ». Cet emplacement, initialement érigé en 1841 pour accueillir la statue équestre de George V, voit ainsi se succéder depuis 20 ans des oeuvres contemporaines.

,


RC (ZO mag’)
Photo: DR

Laisser un commentaire