Autriche / Plasticienne / Belinda Kazeem-Kamiński< / UN VILLAGE SOUS LA NEIGE

D’abord il y a sa propre trajectoire: celle d’une enfant noire dans un village autrichien. Ce n’est pas une personne tombée du ciel, ce n’est pas une histoire qui nait de sa propre volonté, qu’elle a décidée. Elle est simplement à cet endroit de l’Europe et elle pose des questions. Depuis ses études d’universitaire jusqu’à son travail de plasticienne, Belinda Kazeem-Kamiński cherche à comprendre ce qui nourrit le regard. Le sien évidemment, tout comme celui des personnes qu’elle côtoie. La pensée se construit effectivement de cette manière. Dans l’échange des regards. Regard noir, regard blanc, mixité des constructions, longévité possible des clichés.


« L’écriture est au cœur de ma pratique. Pendant mes études, j’ai eu l’opportunité de publier des textes – principalement des textes académiques et des interviews. Mais après un certain temps, j’ai commencé à me sentir enfermer dans ces conventions, de la manière dont on s’attend à ce que l’on écrive. J’ai toujours eu cet intérêt pour le visuel et pour réfléchir à la façon dont les images sont connectées à ce que nous pensons savoir, » explique-t-elle en préambule à ses installations. Elle commence alors à associer les matériaux (collages de toute nature), l’image numérique, la performance et la mise en scène.

Il y a des gens qui ont le privilège de nier ou d’ignorer cela (le passé), mais pour moi, il n’y a qu’une grande continuité. »


Son désir est donc d’illustrer ce que des personnes noires, quel que soit leur âge peuvent associer à des regards, des mots, à des sentiments ou à une image de l’identité. En soulignant évidemment le fait que cette association n’est jamais libre. Elle hérite d’un temps passé, lourdement chargé de clichés. Cette notion du temps est centrale dans son travail. Le temps passé et une certaine obligation du présent.

De quoi je me souviens et pourquoi cette image? Le temps propose des souvenirs dont nous ne sommes pas les uniques producteurs.


« La façon dont nous vivons le temps est une chose à laquelle je continue de penser, parce que j’ai toujours eu le sentiment que le passé n’est pas passé, et que la vie noire est fondamentalement encadrée par cette condition. Il y a des gens qui ont le privilège de nier ou d’ignorer cela, mais pour moi, il n’y a qu’une grande continuité. » Et d’expliquer que le regard que l’on pose sur l’enfant l’oblige à trouver des stratégies. Ce sont ces mêmes stratégies qu’elle conserve à l’âge adulte. Et c’est le même regard que les autres enfants conservent. L’œil pose la frontière, il l’entretient, il le prolonge dans le silence.


Outre son travail de metteur en scène, la réalisation de courts-métrages -« Unearthing. In Conversation » (2017) et « The Letter » (2018)- et la conduite d’un doctorat à l’Académie des beaux-arts de Vienne, Belinda Kazeem-Kamiński conduit une abondante production d’images photographiques liées au temps.

Enfant noire dans un village hivernal.

L’une de ses séries s’intitule « Naming what was once unnameable » (Nommer ce qui est innommable). Le projet a été conduit entre 2014 et 2019 et il met en scène des enfants de la diaspora. Il montre des scènes très quotidiennes, comme un matin de neige dans un village autrichien, ou bien une soirée d’anniversaire, face à un gâteau et des bougies. Tout est parfaitement en place. Est-ce l’image à laquelle doit correspondre une enfance de la diaspora ? Est-ce l’intégration idéale, à laquelle les uns aspirent et que les autres « suggèrent »? Finalement, sommes-nous les propriétaires de nos propres souvenirs? Sommes-nous réellement libres de retenir ce type de bonheur et d’y croire? Les mots sont là, et ce sont les seuls qu’on nous proposent. C’est notre obligation du présent, suggère sans doute Belinda Kazeem-Kamiński.

,


,

RC (ZO mag’)
Photos: Belinda Kazeem-Kamiński
Le travail de l’artiste doit être exposé à la Kunsthalle de Vienne, du 22 octobre au 6 mars 2022.

https://kunsthallewien-at.translate.goog/en/exhibition/ana-hoffner-ex-prvulovic-belinda-kazeem-kaminski/?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=ajax,se,elem,sc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :