Cameroun / Peinture / William Bakaimo, un tableau… LE ROI S’AMUSE

Ça se passe la nuit. N’y voyez rien de mal. Il s’agit d’une aimable sorcellerie, sans malice, un exercice de l’âme et du plaisir. Les hommes et les esprits s’y rencontrent parfois. On y boit, on y joue, les filles dansent sur les tables et les rois aussi qui se déboutonnent l’âme. Une nuit, par-dessus les toits de Douala, William Bakaimo rencontre donc un roi.

« D’ordinaire, c’est un monsieur très sérieux, et même sévère. Il règle des affaires importantes. Mais là, avec la métamorphose… ». William Bakaimon me montre la toile, il l’éclaire avec une lampe torche. Effectivement, on voit très bien que ce monarque, un peu sorcier et franchement rigolard, aime la danse et Zélé le bombardier. Douala offre à ce sujet toutes les possibilités. On y croise des sorcières en tenue légère et la Castel y est de la même matière, comme une soie pâle, un rayon lunaire.

Les portes sont ouvertes, un instant, il se faufile. L’acrylique est un philtre puissant.

Dans nombre de ses tableaux, le peintre camerounais a représenté cette part de l’ombre, qui n’est pas aussi sombre que ça. La face cachée, la projection de la réalité sur le mur de la caverne en somme, le rêve possible et la transformation nécessaire. Sa peinture est d’une nature intermédiaire et existentielle. Elle joue dans l’intervalle des mondes. Les portes sont ouvertes, un instant, il se faufile. L’acrylique est un philtre puissant. On la mélange ici au sang de l’iguane.

Donc, le roi le précède dans cette vaste pièce où la nature véritable se révèle. Sous le faisceau lumineux, dansent des corps. Regardez avec attention, c’est une ronde joyeuse et macabre à la fois, comme celle de Saint-Saens, un menuet enjoué et bénéfique. William Bakaimo est entré, mais il doit faire attention. Déjà, l’aube blanchit. Il se pourrait que la toile se referme et surprend son roi… nu sur un toit!

La danse du roi, acrylique et encre sur toile, 1, 00 x 1, 00m (2021).
RC (ZO mag’)
Photo: W. Bakaimo
Expose actuellement à la galerie Claire Corcia, « Expo Group show », avec Seyni Camara, Leslie Amine, Haude Bernabé, Parmis Sayous, Barbara d’Antuono…
Contact: http://www.galeriecorcia.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :