Peinture
Laisser un commentaire

Mali / Plasticien / Amadou Opa Bathily / LE FROISSEMENT DU METAL

Qu’il s’agisse de la lumière ou du bruit, nous sommes entourés de particules en mouvement. Les peintres impressionnistes l’ont interprété de cette manière. Et les compositeurs de musique aussi. Une mosaïque de sons, des éclats diffus, pointus, des lamelles scintillantes dans un souffle. Le peintre malien Amadou Opa Bathily… travaille un peu de cette façon. Une sensibilité qui est aussi celle de Mohamed Diabagaté dans la superposition de ses bandelettes. C’est la première impression qui se dégage des tableaux mouvants d’Opa Bathily: celle d’une fragilité de l’instant, des êtres qui le parcourent et de leur destin aussi.

A quoi pense cet homme, assis sur une marche, visiblement abattu? Le quotidien! L’abyssale question de savoir ce qu’il va arriver maintenant.

Dans son travail, Diabagaté s’intéresse à une question très existentielle qui est celle de l’Homme face à l’instant de la décision, ou de la découverte. Opa Bathily s’attache plutôt à un quotidien ordinaire. Il ne sacralise pas le moment. L’un de ses tableaux s’intitule « la diplomatie au coin de la rue ». Deux hommes sont en conversation, un adolescent est près d’eux, mais il ne prend pas part à la discussion. De quoi est-il question ? Une chose ordinaire. A quoi pense cet homme, assis sur une marche, visiblement abattu? Le quotidien! L’abyssale question de savoir ce qu’il va arriver maintenant.

Deux femmes qui dansent ensemble, corps similaires, habillement et symétrie du désir

Issu de l’Institut national des arts (INA) et du Conservatoire des Arts et Métiers (CAMM-BFK) de Bamako, Amadou Opa Bathily a suivi le cursus habituel des artistes maliens. Il a travaillé dans l’atelier Miria, très jeune, et n’a cessé depuis de parfaire sa technique sur les matériaux de récupération. Ce savoir-faire est remarquable en ce qui concerne le métal.

Ses assemblages, la proximité qu’il entretient avec le plastique et le tissu, donnent à ses compositions la légèreté d’un voile. Nous sommes entourés de froissements donc, et toutes les matières participent à cet état de mosaïque sonore et lumineuse. Leur fragilité et leur poésie sont là, dans la signification qu’elles portent.

Roger Calmé (ZO mag’)
Photos: DR, collection de l’artiste.
African Arty présente actuellement le travail d’Amadou Opa Bathily et le représentera désormais.
https://africarty.com/artists/amadou-opa-bathily/

Cette entrée a été publiée dans : Peinture

Laisser un commentaire