Un tableau...
Laisser un commentaire

Côte d’Ivoire / Yannick Ackah , un tableau… / LA DERNIERE RUE AVANT LE RÊVE

Quand elle passe dans la rue, les hommes se retournent et certains la sifflent. Elle porte des vêtements qui ne laissent rien ignorer. Les amants aboient. La lune rigole. Yannick la suit dans sa maison et monte à l’étage où elle a sa chambre. Devant lui, elle ne se gêne pas. « 𝘋’𝘢𝘪𝘭𝘭𝘦𝘶𝘳𝘴  » dit-il, « 𝘤’𝘦𝘴𝘵 𝘶𝘯 𝘴𝘦𝘯𝘵𝘪𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘲𝘶’𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘪𝘨𝘯𝘰𝘳𝘦. 𝘚𝘢 𝘣𝘦𝘢𝘶𝘵𝘦́ 𝘦𝘴𝘵 𝘴𝘰𝘯 𝘧𝘰𝘯𝘥𝘴 𝘥𝘦 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘦𝘳𝘤𝘦. 𝘓𝘢 𝘤𝘩𝘢𝘮𝘣𝘳𝘦 𝘦𝘴𝘵 𝘤𝘭𝘢𝘪𝘳𝘦. 𝘐𝘭 𝘺 𝘢 𝘥𝘦𝘴 𝘧𝘭𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘥𝘢𝘯𝘴 𝘶𝘯 𝘱𝘦𝘵𝘪𝘵 𝘷𝘢𝘴𝘦. 𝘌𝘭𝘭𝘦 𝘮𝘦𝘵 𝘥𝘦𝘴 𝘤𝘩𝘰𝘴𝘦𝘴 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘦 𝘰𝘯 𝘦𝘯 𝘮𝘦𝘵 𝘦𝘯 𝘌𝘶𝘳𝘰𝘱𝘦. 𝘋𝘦𝘴 𝘳𝘰𝘴𝘦𝘴 𝘲𝘶𝘦 𝘭𝘶𝘪 𝘢 𝘰𝘧𝘧𝘦𝘳𝘵𝘦𝘴 𝘶𝘯 𝘩𝘰𝘮𝘮𝘦, 𝘱𝘢𝘳𝘤𝘦 𝘲𝘶𝘦 𝘤’𝘦𝘴𝘵 𝘶𝘯𝘦 𝘧𝘪𝘭𝘭𝘦 𝘦𝘯𝘵𝘳𝘦𝘵𝘦𝘯𝘶𝘦, 𝘦𝘵 𝘲𝘶’𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘢𝘪𝘮𝘦 𝘤̧𝘢, 𝘲𝘶’𝘰𝘯 𝘱𝘳𝘦𝘯𝘯𝘦 𝘴𝘰𝘪𝘯 𝘥’𝘦𝘭𝘭𝘦, 𝘴𝘪𝘯𝘰𝘯 𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘴𝘦 𝘧𝘢𝘯𝘦. 𝘊’𝘦𝘴𝘵 𝘶𝘯𝘦 𝘤𝘩𝘢𝘮𝘣𝘳𝘦 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘦 𝘭𝘦𝘴 𝘧𝘦𝘮𝘮𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘗𝘢𝘳𝘪𝘴 𝘦𝘯 𝘰𝘯𝘵. »

𝘌𝘭𝘭𝘦 𝘮𝘦𝘵 𝘥𝘦𝘴 𝘤𝘩𝘰𝘴𝘦𝘴 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘦 𝘰𝘯 𝘦𝘯 𝘮𝘦𝘵 𝘦𝘯 𝘌𝘶𝘳𝘰𝘱𝘦. 𝘋𝘦𝘴 𝘳𝘰𝘴𝘦𝘴 𝘲𝘶𝘦 𝘭𝘶𝘪 𝘢 𝘰𝘧𝘧𝘦𝘳𝘵𝘦𝘴 𝘶𝘯 𝘩𝘰𝘮𝘮𝘦, 𝘱𝘢𝘳𝘤𝘦 𝘲𝘶𝘦 𝘤’𝘦𝘴𝘵 𝘶𝘯𝘦 𝘧𝘪𝘭𝘭𝘦 𝘦𝘯𝘵𝘳𝘦𝘵𝘦𝘯𝘶𝘦…

Yannick Ackah a 27 ans et vient de terminer ses études aux Beaux Arts d’Abidjan. Exhibition est certainement l’un de ses tableaux les plus aboutis. On pourrait y voir beaucoup de choses. Comme nombre de ses amis, il avoue une grande admiration pour Basquiat et ce qui est plus étonnant pour un certain Picasso. Le visage de la jeune femme rappelle effectivement les belles provençales, masque dédoublé, posé sur son corps cuivré.

Il est onze heures du matin, la jeunette se coiffe, elle a un rendez-vous. La pièce est inondée de soleil. Rien de fonctionnel ne l’encombre. Au fond, ce tableau nous raconte l’éternelle histoire d’une innocence. Blanche ou noire, peu importe le continent, dans une chambre, une belle fille rêve qu’un jour, Abidjan sera Paris, et Paris deviendra New-York, juste une rue avant les étoiles.

Exhibition, technique mixte sur toile, 1, 20 x 1, 10m, 2021.
RC (ZO mag’)
Photo: Y. Ackah

Laisser un commentaire