Articles les plus lus, Peinture
Laisser un commentaire

Nigéria / Plasticienne / ruby onyinyechi amanze / UNE MIGRATION LIBRE

Débarrassé de toute pesanteur, l’homme, l’animal, ou même l’architecture, dérivent dans l’espace. Il ne s’agit pas à proprement parlé d’un voyage vers une lointaine planète. les personnages et les poèmes visuels de ruby onyinyechi amanze appartiennent à une espèce intermédiaire. Ils sont fait de chair, mais aussi de clarté et de sons. Ils échappent aux frontières habituelles qui régissent nos comportement. Parfois un spationaute prend dans ses bras un grand léopard. Son nom est Audre. La savane est devenue un plan vertical, couvert de faïences et de lumières bruissantes.

« 𝘗𝘪𝘥𝘨𝘪𝘯 𝘥𝘰𝘪𝘵 𝘷𝘦𝘯𝘪𝘳 𝘥𝘶 𝘮𝘰𝘵 « 𝘱𝘪𝘨𝘦𝘰𝘯 » 𝘦𝘯 𝘢𝘯𝘨𝘭𝘢𝘪𝘴. 𝘓𝘦𝘴 𝘱𝘪𝘨𝘦𝘰𝘯𝘴 𝘴𝘰𝘯𝘵 𝘶𝘯𝘦 𝘦𝘴𝘱𝘦̀𝘤𝘦 𝘰𝘮𝘯𝘪𝘱𝘳𝘦́𝘴𝘦𝘯𝘵𝘦, 𝘲𝘶𝘪 𝘷𝘰𝘺𝘢𝘨𝘦 𝘣𝘦𝘢𝘶𝘤𝘰𝘶𝘱. » ruby onyinyechi amanze

La plasticienne nigériane évolue en permanence dans une combinaison des correspondances. La danse occupe aussi une place centrale et certaines figures reviennent régulièrement, comme des refrains graphiques: le fauve, le cosmonaute, une créature étrangère et surtout les oiseaux… qui deviennent alors des émissaires du langage. « 𝘗𝘰𝘶𝘳𝘲𝘶𝘰𝘪 𝘭𝘦𝘴 𝘰𝘪𝘴𝘦𝘢𝘶𝘹 ? », lui demande Immy Mali, dans une discussion.

« 𝘑’𝘢𝘪 𝘢̀ 𝘭’𝘦𝘴𝘱𝘳𝘪𝘵 𝘥’𝘢𝘴𝘴𝘰𝘤𝘪𝘦𝘳 𝘭𝘦𝘴 𝘰𝘪𝘴𝘦𝘢𝘶𝘹 𝘦𝘵 𝘭𝘦 𝘱𝘪𝘥𝘨𝘪𝘯, 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘦 𝘰𝘯 𝘭𝘦 𝘱𝘢𝘳𝘭𝘦 𝘢𝘶 𝘕𝘪𝘨𝘦́𝘳𝘪𝘢. 𝘗𝘪𝘥𝘨𝘪𝘯 𝘥𝘰𝘪𝘵 𝘷𝘦𝘯𝘪𝘳 𝘥𝘶 𝘮𝘰𝘵 « 𝘱𝘪𝘨𝘦𝘰𝘯 » 𝘦𝘯 𝘢𝘯𝘨𝘭𝘢𝘪𝘴. 𝘓𝘦𝘴 𝘱𝘪𝘨𝘦𝘰𝘯𝘴 𝘴𝘰𝘯𝘵 𝘶𝘯𝘦 𝘦𝘴𝘱𝘦̀𝘤𝘦 𝘰𝘮𝘯𝘪𝘱𝘳𝘦́𝘴𝘦𝘯𝘵𝘦, 𝘲𝘶𝘪 𝘷𝘰𝘺𝘢𝘨𝘦 𝘣𝘦𝘢𝘶𝘤𝘰𝘶𝘱. » Amanze a une conscience profonde du rôle joué par le pidgin, comme langue unificatrice entre les personnes de cultures différence. « 𝘜𝘯 𝘭𝘢𝘯𝘨𝘢𝘨𝘦 𝘩𝘢𝘤𝘩𝘦́, 𝘧𝘭𝘶𝘪𝘥𝘦 𝘲𝘶𝘪 𝘳𝘦́𝘶𝘯𝘪𝘵 𝘭𝘦𝘴 𝘨𝘦𝘯𝘴, » dit-elle avant de revenir aux oiseaux qui sont à l’image de la langue créole, qui voyagent et possèdent leurs voies de migration. La plasticienne est dans ce croisement des routes, croisement des images, des cultures, symboliques vivantes et battements d’ailes. Libres.

A lire aussi:


RC (ZO mag’)
Photos: DR et Contemporary&
https://contemporaryand.com/fr/magazines/ruby-onyinyechi-amanze-drawing-the-elements-choreographing-freedom/

Laisser un commentaire