Rwanda / Peinture / Isaac lirumva / LES INVISIBLES MACHETTES

Le monde est comme un catalogue d’images. Une fabuleuse encyclopédie de visages, de rues qui se croisent, voitures lancées à pleine vitesse dans des paysages. Parfois, c’est de couleur jaune. Parfois il fait un froid de canard. Un homme passe et s’assoit à la table de derrière. Un catalogue qui associe la normalité et l’anormalité. La peinture d’Isaac lirumva est dans cette relation. « 𝘜𝘯 𝘮𝘰𝘮𝘦𝘯𝘵, 𝘯𝘰𝘶𝘴 𝘴𝘰𝘮𝘮𝘦𝘴 𝘥’𝘶𝘯 𝘤𝘰̂𝘵𝘦́ 𝘥𝘦 𝘤𝘦𝘵𝘵𝘦 𝘣𝘢𝘳𝘳𝘪𝘦̀𝘳𝘦 𝘦𝘵 𝘭’𝘪𝘯𝘴𝘵𝘢𝘯𝘵 𝘥’𝘢𝘱𝘳𝘦̀𝘴 », semble-t-il dire, « 𝘯𝘰𝘶𝘴 𝘢𝘷𝘰𝘯𝘴 𝘣𝘢𝘴𝘤𝘶𝘭𝘦́ ». Ses toiles participent de cette invisible rupture.

Il y a un an, le peintre rwandais présentait à Kigali deux expositions qui exploraient ces périmètres. L’une s’intéressait à la précarité des femmes rwandaises dans la recherche des moyens de subsistance. L’essor économique est ainsi fait qu’il laisse derrière lui de nombreux exclus. Isaac lirumva figurait ces laissées-pour-compte, privées de bras et de jambes, amputées en somme par cette … implacable machine économique.

« 𝘜𝘯 𝘮𝘰𝘮𝘦𝘯𝘵, 𝘯𝘰𝘶𝘴 𝘴𝘰𝘮𝘮𝘦𝘴 𝘥’𝘶𝘯 𝘤𝘰̂𝘵𝘦́ 𝘥𝘦 𝘤𝘦𝘵𝘵𝘦 𝘣𝘢𝘳𝘳𝘪𝘦̀𝘳𝘦 𝘦𝘵 𝘭’𝘪𝘯𝘴𝘵𝘢𝘯𝘵 𝘥’𝘢𝘱𝘳𝘦̀𝘴 », semble-t-il dire, « 𝘯𝘰𝘶𝘴 𝘢𝘷𝘰𝘯𝘴 𝘣𝘢𝘴𝘤𝘶𝘭𝘦́ »

Le tableau le plus souvent visible s’appelle « Whisper in the party ». Un soupir, juste un soupir dans cette partie qui se joue. Le visage de la femme n’apparaît pas vraiment. Elle est debout, comme une statue, dans un paysage pareil à une plage crépusculaire, saturée de drame. La statue n’a plus de membres, son ventre semble attendre une maternité. La folie ? Pas si sûr. Peut-être une vision très réaliste d’un temps qui essaie d’oublier, d’un matin d’avril, d’un drame que rien n’efface. Certains rêvent de voitures jaunes et d’autres combattent d’invisibles machettes!

Le Rwanda ne regarde pas de ce côté, il détourne les yeux. Une autre toile, tout aussi évocatrice, montre ainsi un jeune arrogant. Il est assis, il boit un drink, il fume une clope. Derrière, passe un vieil homme qui regarde le sol.

Roger Calmé (ZO mag’)
Photos DR et Isaac lirumva
(20+) Indiba Arts | Facebook


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s